Leadership

Ces biais qui nous brouillent la vue

Les travaux de Daniel Kahneman et d’Amos Tversky, sur l’économie comportementale, démontrent que nous sommes souvent les victimes d’un biais cognitifs.

Les travaux de Daniel Kahneman (Nobel 2002 d’économie) et d’Amos Tversky, sur l’économie comportementale, démontrent que nous sommes souvent les victimes d’un biais cognitif. De quoi s’agit-il ? De distorsions dans la perception ou le traitement d’une information qui nous conduisent à accorder des niveaux d’importance différents à des faits de même nature. Il y a de nombreux biais liés à la perception et au jugement. D’après Antonio Damasio, neurologue de réputation mondiale, un patient acceptera plus volontiers de suivre un traitement, si on lui dit que 90% de ceux qui l’ont suivi sont en restés en vie 5 ans après, que si on lui dit que 10% sont morts. Il faut donc se méfier de ce que nous croyons être l’objectivité et peser soigneusement les décisions que nous sommes amenés à prendre à l’aune de ces distorsions éventuelles.

Ces biais qui nous brouillent la vue
Noter ce post

A propos de l'auteur

Alain Alain

Alain Goetzmann

- Entrepreneur, Coach, Stratège

- CEO à Perform'up

Entrepreneur multirécidiviste dans de nombreuses entreprises, Alain souhaite faire partager ses expériences aux dirigeants d'entreprise. Il accompagne notamment des entrepreneurs et chefs d'entreprises familiales depuis de nombreuses années dans leur développement personnel, stratégique, opérationnel et… En savoir plus sur Alain

Dire "Bonjour" ou remercier Alain

Suggestions