diversité culturelle management

La diversité culturelle, un atout pour le management

Tiers Lieux et partenariats publics privés, outils de management et de diversité culturelle pour de nouvelles formes de prospérité.

Il y a les voyages, certes. Mais la diversité culturelle n’est pas une posture, un choix de management ou une habitude développée au fil de simples déplacements dans l’espace. C’est plutôt, comme je l’écris dans mon ouvrage « La Diversité comme facteur de succès« , le résultat d’un parcours, de rencontres et d’expériences dans le temps. Se construit pour chacun d’entre nous une unique façon de façonner nos visions, nos priorités, notre management. Et cet angle particulier s’exprime dans différents lieux, voire même des Tiers-Lieux, avec d’autres cultures et manières de définir la croissance. Pourquoi est-il si important de développer sa diversité culturelle ? Quels outils concrets pour la valoriser dans ses actions ? Et quels résultats peut-on en attendre ?

Diversité : sortir de l’entre soi pour innover

Ouverture d’esprit. La diversité culturelle n’est pas uniquement celle des ethnies, des religions ou des genres. C’est aussi celle des structures, publiques, privées, associatives ou entrepreneuriales. C’est encore celle des valeurs, des projets, des expertises et des compétences. Bien sûr, de nos intérêts communs nous créons des communautés. Mais Internet et les réseaux sociaux nous le montrent bien.  C’est en interaction les unes avec les autres que ces communautés identifient des différences, des enjeux et des solutions à créer ensemble. Ainsi, naissent des communautés d’actions qui font évoluer les intérêts, valeurs et priorités de chacun.

Les Etats Généraux des Entreprises Citoyennes, qui se tiennent actuellement à Essaouira pour la deuxième fois grâce à Thinkers and Doers, sont un exemple de ces communautés d’actions. Il en résulte des projets et engagements communs pour une prospérité redéfinie, renouvelée.

Ouverture de portes. Les Tiers Lieux sont en ce sens un territoire de diversité propice à l’innovation par la mise en commun de cultures et approches différentes. Dans les échanges que nous portons avec des structures associatives, publiques ou citoyennes, notre entreprise se spécialise dans l’analyse de la diversité des points de vue. Avec conviction, nous la valorisons : projets dédiés, animations, ateliers collaboratifs. C’est ce « tiers » esprit, une vision et des priorités communes issue d’une diversité de cultures, qui permet aux acteurs d’être moteurs du changement. D’ailleurs, c’est souvent ainsi que commence des innovations pragmatiques, liées à des besoins identifiés, et à des actions comprises par tous.

Créer des univers culturels communs

Langages et management. L’un des premiers outils du management de la diversité est la lecture des différents profils interagissant sur un projet commun. Cela permet d’identifier le contexte, les priorités et la technicité du langage de chacun. Cette étape permet d’articuler les solutions de manière inclusive : en respectant les attentes et rythmes de tous. La diversité culturelle se concrétise dans des plans opérationnels qui peuvent être articulés par une diversité d’acteurs pour en optimiser la mise en place et l’impact.

Partenariats. L’unicité ou l’uniformité, la seule recherche de valeurs communes, porte les risques induits par des phénomènes de « masse » ou de « communautarisme ». A long terme, c’est l’inertie, l’incapacité à l’apprentissage et au changement, la peur de l’autre. Des méthodes de management et de diversité culturelle permettent d’éviter cela. Par exemple, les partenariats associatifs ou publics-privés forment d’excellents projets de diversité. C’est le cas dans nos activités de valorisation territoriale. Au quotidien, nous devons reconnaître les codes et le temps administratifs, comprendre l’impact d’un esprit startup face à l’engagement associatif terrain. La clé : jouer des complémentarités pour atteindre un objectif commun et compris par tous.

Voici un exemple d’action que la diversité culturelle nous a permis de valoriser :

 

Vers de nouvelles prospérités

La diversité culturelle est une pratique managériale qui permet de mieux cerner les enjeux. Elle diversifie les expériences utilisateurs. Elle dynamise les approches de management. Dans le cadre de nos projets d’innovation rurale, elle nous permet de mieux étayer nos processus de création et de collaboration. Nous pouvons ainsi inclure une diversité d’utilisateurs : entrepreneurs, artisans, commerçants, associations et collectivités. C’est de cette façon que nous développons une écoute active à cette diversité de management et de priorités. Au final, notre agence de valorisation territoriale a pu soutenir plus de 200 profils et initiatives en 2 ans pour contribuer au dynamisme de notre territoire, le Berry.

Grâce à la diversité culturelle dans leur management, les entreprises sont capables d’interagir avec un plus grand panel de talents. C’est d’abord un atout essentiel pour leur projets et innovations. Mais c’est surtout un atout crucial pour développer de nouvelles formes de croissance et de progrès. La diversité culturelle est la pierre angulaire d’une prospérité partagée.

A propos de l'auteur

Johanna Johanna

Johanna Camp

- Entrepreneur, Analyste, Visionnaire

Diplômée de Grenoble EM, Johanna Camp est une analyste atypique des cultures de l'innovation, accompagnant TPE, groupes, collectivités et associations dans la conduite du changement depuis le coeur des territoires ruraux dans l'Indre. Prônant la… En savoir plus sur Johanna

Dire "Bonjour" ou remercier Johanna

Suggestions

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!