Leadership

Instinct et Leadership

Un récent blog de Seth Godin, auteur et conférencier américain, spécialiste du marketing digital, m’a conforté dans mon approche de l’intuition.

Un récent blog de Seth Godin, auteur et conférencier américain, spécialiste du marketing digital, m’a conforté dans mon approche de l’intuition. Je vous en livre une traduction libre :

« Allez-y avec vos tripes » ! Voici le conseil parfois donné, à l’occasion d’une décision difficile à prendre, par ceux qui pensent que foncer est toujours la meilleure des choses à faire.

Le plus souvent, cependant, c’est d’avantage une incitation à vous libérer de vos peurs ou à éviter le gros travail d’analyse et de compréhension préalable que requiert cette décision.

Mais, il serait peut-être plus avisé de conseiller : « Investissez dans ce qui peut rendre vos tripes plus intelligentes ».

Le monde est, en effet, bien plus complexe que ce que vos tripes peuvent comprendre, en tous cas sans formation approfondie. Il serait donc beaucoup plus approprié de dire : « Formez vos tripes, c’est à ce prix que se développera votre instinct ». Alors comment faire ?

  1. Entrainez-vous d’abord à laisser votre instinct agir uniquement dans votre for intérieur. Chaque jour, forgez-vous une opinion, forgez-vous en dix. Faites des prévisions à propos de ce qui se passera plus tard, quel énorme succès aura lieu, quelles modes l’emporteront, quelles vidéos bénéficieront d’une large viralité, quelles embauches seront réussies ? Consignez ces opinions pour pouvoir les vérifier par la suite. Cela n’a aucun sens de ne pas vouloir entraîner son instinct et de ne s’en servir que lorsque les chances de se tromper sont faibles.
  2. Exposez-vous à plus d’expériences. Si vous voulez avoir un instinct plus sûr dans le commerce de détail, allez travailler dans une boutique. Puis dans une autre. Puis dans une troisième. Si vous voulez bénéficier de plus d’intuition dans le recrutement, passez beaucoup de temps auprès de ceux qui s’occupent des ressources humaines ou même, aidez des équipes à screener des CV.
  3. Trouvez une façon de parler de votre instinct pour qu’il ne soit plus simplement un instinct. Un processus de pensée partagé deviendra inévitablement plus rigoureux. Echangez avec vos collègues en leur proposant, en retour, de challenger leur propre mode de pensée pour vous entraîner mutuellement.

L’instinct ou l’intuition sont, incontestablement, des atouts dans la prise de décision. J’avais eu l’occasion de rédiger un blog à ce sujet en prenant l’exemple de Chesley Sullenberger, le Commandant de bord qui, en 2009, au mépris des procédures et n’écoutant que son instinct avait posé son Airbus A320 dans l’Hudson River, juste à côté de Manhattan, sauvant ainsi 155 vies.

Lire aussi  Quel régime de TVA pour votre startup / entreprise ?

Mais l’intuition, lorsqu’elle se révèle bonne conseillère, repose entièrement sur une maîtrise parfaite de son métier, sur la connaissance de tous ses aspects et sur une expérience approfondie. D’ailleurs de grands neuroscientifiques en ont traité. Daniel Kahneman, Prix Nobel d’Economie en 2002, y a également beaucoup travaillé. Alors pourquoi pas laisser libre cours à l’intuition, dès lors que les décisions prises à l’instinct le sont par quelqu’un qui est un maître dans le domaine où il agit ainsi.

Instinct et Leadership
Noter ce post

A propos de l'auteur

Alain Alain

Alain Goetzmann

- Entrepreneur, Coach, Stratège

- CEO à Perform'up

Entrepreneur multirécidiviste dans de nombreuses entreprises, Alain souhaite faire partager ses expériences aux dirigeants d'entreprise. Il accompagne notamment des entrepreneurs et chefs d'entreprises familiales depuis de nombreuses années dans leur développement personnel, stratégique, opérationnel et… En savoir plus sur Alain

Dire "Bonjour" ou remercier Alain

Suggestions