Leadership

Tesla et Edison

Prenez en compte "l’effet de cour" et sachez ne pas intervenir en permanence dans les débats que vous organisez.

Lorsqu’on prononce le mot de Tesla, chacun pense aussitôt à l’entreprise qui produit la voiture électrique. Mais, qui se rappelle que Tesla, Nikola Tesla, était un ingénieur, l’un des plus créatifs du XIXème siècle ? Sa puissance de travail et ses nombreuses inventions le font remarquer par Thomas Edison lui-même, déjà célèbre à l’époque, qui l’invite à le rejoindre à New-York. Mais Ils se brouilleront rapidement. C’est alors qu’il crée la Tesla Electric Light Company avec laquelle il se ruinera.

Nikola tesla apparaît comme un nain à côté de Thomas Edison alors qu’il en était, pour le moins, l’alter ego. Mais son caractère ombrageux, la violence de ses réactions, son refus du compromis l’ont irrémédiablement desservi. Tirons en la leçon qu’il faut éviter de toujours vouloir gagner.

Attention aux retours de bâton. Cette énergie, tournée vers le succès, l’amène à sur-jouer de sa personnalité. Ses idées, ses suggestions, ses commentaires, qu’ils soient intelligents ou stupides – cela arrive – deviennent des ordres que chacun va s’évertuer d’interpréter et de mettre en œuvre au détriment, bien souvent, des actions déjà en cours. Soyez donc prudent. Prenez en compte « l’effet de cour » et sachez ne pas intervenir en permanence dans les débats que vous organisez.

A visionner en moins de 4 minutes.

A propos de l'auteur

Alain Alain

Alain Goetzmann

- Entrepreneur

- CEO à Perform'up

Entrepreneur multirécidiviste dans de nombreuses entreprises, Alain souhaite faire partager ses expériences aux dirigeants d'entreprise. Il accompagne notamment des entrepreneurs et chefs d'entreprises familiales depuis de nombreuses années dans leur développement personnel, stratégique, opérationnel et… En savoir plus sur Alain

Dire "Bonjour" ou remercier Alain

Suggestions

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!