télétravail

Télétravail, comment ça marche ?

A l'heure où le gouvernement nous incite clairement à utiliser au minimum la voiture, le télétravail gagne du terrain. Mais est-ce une bonne idée ?

Alors que le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) a été présenté ce 26 novembre en Conseil des ministres, texte qui vise à désenclaver les territoires et proposer des alternatives à la voiture, la pratique du télétravail gagne du terrain.

Embouteillages, frais de déplacement, travail en open-space bruyant, les raisons pour recourir au télétravail sont nombreuses.

D’autant plus qu’entre le développement des nouvelles technologies (PC portables légers, Skype, etc.), le développement des réseaux de télécommunications (4G) et un cadre légal plus clair (ordonnance Macron du 22/09/2017), tout est propice au développement de cette pratique.

Aujourd’hui, on estime qu’environ 25% des salariés français pratiquement le télétravail de manière régulière, essentiellement sur l’Ile de France.

Côté employeur, plusieurs avantages…

  • Un salarié en télétravail aura, à priori, moins de distractions que sur son lieu de travail traditionnel. Sa productivité sera renforcée car moins interrompu dans son travail.
  • En optant pour le télétravail pour tout ou partie de ses salariés, une entreprise fera des économies considérables sur le coût que représente la location de bureaux. Ainsi, même si la société est potentiellement amenée à équiper les salariés concernés d’ordinateurs portables et/ou de téléphones professionnels, les dépenses seront bien moins importantes.
  • Une entreprise qui autorise le télétravail observera très certainement une réduction de son turnover. Permettre à ses salariés de travailler depuis un environnement dans lequel ils se sentent bien aura une influence directe sur le turnover de la société.
  • Enfin, en donnant la possibilité à ses salariés de faire du télétravail, la société leur donne l’opportunité d’avoir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Par conséquent, les salariés seront davantage reconnaissants envers leur employeur et donc plus investis et motivés dans leur travail sur le long terme.
Lire aussi  5 raisons de favoriser la diversité et l’inclusion dans vos équipes

Et côté salarié ?

  • Le télétravail permet au salarié d’avoir une plus grande flexibilité aussi bien au niveau de ses horaires que de son lieu de travail. Ainsi, le télétravail lui donne l’opportunité de veiller lui-même à son équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et de faire plus facilement face aux aléas de la vie puisqu’il est plus agile. La plupart des emplois en télétravail permettent aux salariés d’organiser leurs journées comme ils le souhaitent.
  • En l’absence de contraintes horaires et physiques, le salarié en télétravail peut travailler lorsqu’il se sent le plus productif.
  • Mais aussi, il évite des temps de trajet souvent bien trop longs pour se rendre sur son lieu de travail et qui peuvent représenter une source importante de stress et démotivation.
  • Le télétravail permet de réaliser des économies. Moins d’investissement financier dans les tenues vestimentaires, moins de frais de transport, moins de frais pour le déjeuner.
  • Enfin, le télétravail permet de mieux gérer sa vie de famille, grâce au temps de trajet économisé par exemple.

Concrètement, comment s’organise le télétravail ?

# Définition du télétravail

Le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

En pratique, le télétravail peut s’effectuer au domicile du salarié ou dans des locaux extérieurs à l’entreprise, à temps plein ou en alternance avec le travail en entreprise (le plus souvent 1 à 2 journées par semaine).

Lire aussi  Intelligence Economique : Comment prendre les devants en business ?

La loi n’impose plus que le télétravail soit nécessairement régulier. Il peut donc être simplement occasionnel.

# Le statut juridique du télétravail

Tout salarié de l’entreprise qui effectue du télétravail régulièrement ou occasionnellement est qualifié de télétravailleur. Le télétravail se fait sur la base du volontariat.

La loi n’impose plus la mise en place du télétravail dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à ce contrat. Le télétravail est désormais mis en place dans le cadre d’un accord collectif ou, à défaut, dans le cadre d’une charte élaborée par l’employeur après avis du comité social et économique, s’il existe.

# Concrètement

Généralement, le collaborateur et le manager se mettent d’accord sur les jours de télétravail, que ce soit régulier ou non. Les différents outils de communication permettent au salarié de retrouver l’ensemble de son environnement pour être opérationnel et efficace, qu’il soit à son domicile ou dans tout autre lieu : Skype, accès aux serveurs informatique, connexion internet, ordinateur portable etc.

Télétravail, une fausse bonne idée ?

Le télétravail engendre un certain nombre d’inconvénients.

  • Pour le salarié, le télétravail peut freiner le travail d’équipe et le relationnel avec ses collègues. Il peut lui faire perdre de la visibilité auprès de son manager et par conséquent ralentir son évolution professionnelle. Le salarié peut également avoir des difficultés à trouver un équilibre entre le professionnel et le personnel. La frontière n’existe plus. On récupère les enfants à la sortie de l’école mais on travaille à 23h sur un dossier.
  • Pour l’employeur, on observe également plusieurs contraintes. Comment manager efficacement à distance ? Evaluer correctement la charge de travail ? Gérer l’utilisation et la sécurité des équipements professionnels  ?
Lire aussi  Intelligence Artificielle, et après ? Quels impacts clients ?

Le télétravail peut être une bonne idée si …

Quelques recommandations pour être gagnant-gagnant :

  • La 1ère règle d’or : le télétravail doit se faire uniquement sur le volontariat et doit pouvoir être réversible.
  • Limitez le télétravail à 2 jours maximum par semaine dans la mesure du possible.
  • Créez-vous un espace de travail dédié et agréable.
  • Organisez votre journée : habillez-vous, imposez-vous une pause déjeuner, listez les tâches du jour.
  • Gardez le contact avec vos collègues.
  • Prenez bien soin de séparer vies privée et professionnelle.
  • Faites des pause et/ou du sport. Profitez du temps économisé sur les temps de trajet pour vous aérer.
  • Côté manager, apprenez à diriger votre équipe à distance.
  • Instaurez une relation de confiance, voire de nouvelles valeurs de l’entreprise adaptées aux nouveaux modes de fonctionnement.

En résumé, nous pouvons retenir 3 facteurs clés de réussite :

  1. L’engagement de la direction
  2. La confiance réciproque
  3. La communication transparente sur le télétravail

Salariés, managers, quels sont vos retours d’expérience ?

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouvez également les articles sur le bureau nomade et sur le management à distance.

Télétravail, comment ça marche ?
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Caroline Caroline

Caroline Zamaron

- Entrepreneuse, Enthousiaste, Passionnée de RH

Caroline Zamaron a créé CZAM CONSEIL après avoir travaillé plus de 10 ans en cabinet de recrutement et en Direction des Ressources Humaines en entreprise (secteur du service principalement). Elle intervient aujourd'hui auprès de PME… En savoir plus sur Caroline

Dire "Bonjour" ou remercier Caroline

Suggestions