déléguer

Savoir déléguer en 5 points clés

"Le meilleur manager est celui qui sait trouver les talents pour faire les choses et qui sait aussi refréner son envie de s'en mêler pendant qu'ils les font" F. Roosevelt.

Vous avez créé votre entreprise, la développez et ça marche ! Vous agrandissez l’équipe, recrutez, mais maintenant il faut déléguer. En tant que manager, ce n’est pas forcément une tâche aisée ; alors lorsqu’il s’agit de votre propre entreprise, les choses se compliquent encore un peu plus. Vous trouverez ci-dessous quelques pistes et clés pour savoir déléguer en toute confiance.

Dans les faits, déléguer rime avec confiance. En effet, pour un manager, la confiance qu’il va accorder aux membres de son équipe se concrétise par sa capacité à déléguer. A la clé, un double avantage : favoriser les initiatives et le sens des responsabilités.

Mais il est clair que vous ne pouvez pas déléguer de la même façon en fonction de vos différents collaborateurs : une délégation

  • faible et un management plutôt directif pour des collaborateurs peu autonomes.
  • modérée et un management participatif pour des collaborateurs autonomes au quotidien mais qui n’ont pas la capacité de décider seuls sur les dossiers importants.
  • forte et un management collaboratif pour des collaborateurs très autonomes.

Attention à ne pas confondre délégation de compétences et répartition des tâches. Déléguer, c’est confier à un collaborateur la réalisation d’un objectif avec les compétences que cela sous-entend. Cela ne correspond pas simplement avec le fait de répartir des tâches.

Les 5 points clés d’une délégation réussie :

  1. Choisir le collaborateur compétent.
  2. Communiquer clairement la nature de la mission : domaine, résultats attendus, degré d’importance et d’urgence de la mission, autorité nécessaire.
  3. Informer toutes les personnes et les services concernés afin d’éviter toute confusion et de maintenir la cohésion d’équipe.
  4. Laisser le collaborateur agir. Déléguez pour des résultats spécifiques et laissez l’individu décider comment il va faire le travail.
  5. Contrôles et feedbacks réguliers. En fonction des résultats, félicitez, encourager ou réfléchissez ensemble aux axes d’amélioration.
Lire aussi  7 façons de ruiner votre Leadership

Afin de réussir ces 5 étapes clés, reposez vous sur les 4 bases du savoir déléguer :

  • le bon comme le mauvais : les tâches doivent être une source de plaisir et de motivation pour le collaborateur.
  • progressivement : éviter de transférer trop de responsabilités en même temps.
  • par anticipation : ne pas attendre qu’une situation de crise ou d’urgence surgisse pour déléguer. Planifiez les tâches à  déléguer.
  • responsable : en tant que responsable hiérarchique, la manger garde le contrôle et suit le déroulement de la situation. Il ne s’agit pas d’abandonner le collaborateur à ses nouvelles responsabilités.

LIRE AUSSI : Communication du dirigeant, les pilliers essentiels.

Savoir déléguer en 5 points clés
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Caroline Caroline

Caroline Zamaron

- Entrepreneuse, Enthousiaste, Passionnée de RH

Caroline Zamaron a créé CZAM CONSEIL après avoir travaillé plus de 10 ans en cabinet de recrutement et en Direction des Ressources Humaines en entreprise (secteur du service principalement). Elle intervient aujourd'hui auprès de PME… En savoir plus sur Caroline

Dire "Bonjour" ou remercier Caroline

Suggestions