bon entrepreneur

7 attitudes qui feront de vous un redoutable entrepreneur

L'attitude et l'état d'esprit à avoir pour être un bon entrepreneur et vous lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Prenez le temps de faire un point.

Il y a tant de sujets à aborder lorsqu’on décide de se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Le projet et sa légitimité, l’aspect financier, le marketing…

Tous ces aspects, au combien importants, sont conditionnés non seulement par les compétences existantes ou en devenir de l’entrepreneur mais également par sa solidité mentale.

Lorsque l’on devient entrepreneur, tout ce qui était jadis géré par différents services au sein d’une entreprise, repose à présent sur les épaules d’une seule et même personne ; vous.

La pression psychologique va donc s’intensifier au fur et à mesure de la progression de votre projet. Ce qui va faire la différence entre un entrepreneur qui va réussir et un autre qui va échouer n’est pas juste une question de légitimité du projet et de compétences mais de résistance sur le long terme. Car l’effort à fournir doit être constant et soutenu. La vie change du jour ou lendemain.

Le travail remplace progressivement les plages de loisirs que vous aviez jadis l’habitude de vous accorder. Le temps se rétrécit, votre agenda se remplit.

Mal entouré, vous risquez également d’être confronté à toutes sortes de pressions supplémentaires dont l’incompréhension de votre entourage qui se plaindra de votre manque de disponibilité. Ceci pourra avoir pour effet de vous isoler et à terme de renforcer votre vulnérabilité.

Chaque tension, quelle que soit sa nature – économique, sociale ou commerciale, est susceptible de créer un mal-être psychologique qui peut vous fragiliser. Si votre mental n’est pas de la partie, vos chances de succès pourront en être affectées.

Aussi, avant de vous lancer, il est important que vous puissiez comprendre de quelles qualités vous allez avoir besoin afin de pouvoir conduire votre embarcation dans la durée et éviter le naufrage à très court terme. L’entrepreneuriat est à la fois un projet avec une légitimité économique, des compétences existantes et/ou à acquérir, une attitude et un état d’esprit.

1. L’entrepreneur doit surpasser ses peurs.

On estime souvent à tort que la qualité essentielle qu’il faut avoir pour se lancer à son compte est le courage. Du courage, bien sûr qu’il en faut mais ce n’est pas seulement une question de courage.

Vous imaginez qu’un entrepreneur ne connaît jamais la peur ? Faux, de nouveau. En tant qu’êtres humains, nous sommes naturellement conditionnés par la peur.

Nous possédons des réflexes naturels de survie qui vont s’activer chaque fois que nous sommes en situation de stress ou de peur. Selon les personnes, cet instinct de survie va nous pousser à différents types de réactions.

Ces réactions peuvent être la fuite, l’action, l’immobilisme etc. Il faut également prendre en compte que l’humain par nature n’aime pas le changement. Il aime ce qui le rassure, ce qu’il connaît, ce qu’il maîtrise.

Et notre cerveau, paré de ses jolies œillères, n’ai pas en mesure de vous aider à visualiser quelque chose que vous n’avez pas encore fait. Il se limite à ce que vous connaissez et pratiquez déjà.

Je vais illustrer mes propos par un exemple sorti du contexte. Certains automobilistes perdent leurs moyens dans des grandes villes ou dans les endroits où ils n’ont jamais encore conduit. Ils vous diront par exemple qu’ils se sentent incapables de se rendre seuls en voiture à Paris. Posez-leur la question « As-tu déjà conduit dans Paris ? » Dans 99% des cas, la réponse est non.

Voici comment la peur nous paralyse et mon exemple peut être appliqué à n’importe quel domaine de votre vie. En tant qu’entrepreneur, vous allez forcément devoir faire des choses auxquelles vous n’étiez pas habitué et que vous n’avez jamais faites auparavant comme faire un site web.

La première qualité qu’un entrepreneur doit donc avoir et auquel il faut mentalement vous préparer est de surpasser vos peurs et vos blocages. La peur peut être vaincue, elle n’est pas une fatalité.

Il vous suffit pour cela d’aborder la nouveauté ou la tâche à accomplir sans préjugés et avec un état d’esprit positif « je vais y arriver ». Plus vous ferez de nouvelles choses, plus votre cerveau s’y habituera et plus aborder la nouveauté vous paraîtra facile.

Lire aussi  Qu'est-ce qu'un compte courant d'associé et comment ça fonctionne ?

2. L’entrepreneur ne se décourage pas

Soyons clairs dès le départ, démarrer une entreprise est la plupart du temps difficile. C’est un combat de chaque jour avec des embûches, des problèmes qui se présentent auxquels vous n’aviez pas pensé, des choses qui ne fonctionnent pas comme vous le souhaiteriez.

Est-ce une raison pour focaliser votre cerveau sur le mot « difficile » et renoncer à la première difficulté qui va se présenter ? Certainement pas !

La première chose à faire est accepter le fait que ce sera parfois difficile et que cela fait partie du jeu. Nous vivons dans des sociétés assistées ce qui a pour inconvénient de nous rendre beaucoup moins téméraires que l’est notre nature véritable.

Laissez-moi vous rappeler que notre ancêtre Cro-Magnon chassait des prédateurs bien souvent plus imposants et dangereux que lui. Renonçait-il pour autant ? Visiblement pas sans quoi vous et moi ne serions pas en ce moment en train de débattre « entrepreneuriat ».

Alors préparez-vous à réveiller l’homme et la femme de Cro-Magnon qui sommeille en vous. Vous allez trébucher sur le chemin de l’entrepreneuriat mais cela ne vous arrêtera pas. Mais vous relèverez autant de fois que vous trébucherez.

Vous analyserez pourquoi vous avez trébuché et ce que vous pouvez changer dans votre stratégie d’approche afin d’éviter de trébucher sur le même sujet une deuxième fois. L’entrepreneuriat est un apprentissage de longue durée avec des feedbacks tout au long du parcours.

Ces feedbacks positifs comme négatifs sont essentiels à votre évolution et à votre réussite. Ils vous permettront d’être plus flexibles. La flexibilité est une qualité essentielle à avoir lorsqu’on est entrepreneur.

Le sont également la rapidité et la réactivité. Si la stratégie que vous avez adoptée ne fonctionne pas, brainstormez pour en mettre en place une autre. Le monde de l’entrepreneuriat est un monde en constante évolution. Si vous aimez les cadres sécurisés et prévisibles, il vous est fortement conseillé de reconsidérer votre projet d’entrepreneuriat.

3. L’entrepreneur ose demander de l’aide.

On le sait, un entrepreneur est animé, entre autres, par le désir d’indépendance. Mais cela peut également avoir un effet pervers. Il peut faire en sorte que vous comptiez trop sur vous-même et pas assez sur les autres. Or, vous allez vite vous rendre compte que vous ne maîtrisez pas tout. Deux fonctionnements vont alors se mettre en place.

Vous allez essayer de chercher par vous-même les réponses ou solutions à ce que vous ne maîtrisez présentement pas. Point positif, vous allez apprendre et nous l’avons dit, l’entrepreneuriat est un processus d’apprentissage continu.

Point négatif dans certaines situations, vous allez perdre un temps précieux à chercher puis à mettre en place des solutions qu’il va vous falloir un certain temps afin de maîtriser réellement. Donc avant de vous embarquer pour la quête du Graal, je vous suggère de réfléchir en termes de temps et de coût.

La difficulté présente, en la solutionnant par vous-même, combien de temps et d’argent va-t-elle vous coûter ? Pour savoir ce qu’elle va vous coûter, vous faites une estimation du taux horaire que vous souhaiteriez gagner avec votre activité.

Vous n’avez plus qu’à multiplier par le nombre d’heures que vous venez de consacrer à résoudre tout par vous-même. Mettez cela en concurrence avec un devis pour obtenir l’aide qu’il vous faut et vous serez surpris du résultat. Vous serez également surpris de constater que les gens sont également de plus en plus enclins à vous prodiguer des conseils gratuitement.

Soyons honnêtes, certains le font par plaisir, d’autres pour gagner en visibilité et se positionner en tant qu’expert. Peu importe leur motivation, cela va également vous permettre de faire de belles rencontres qui peuvent se transformer en partenaires, fournisseurs ou clients potentiels.

Donc ne négligez rien et gardez en tête que vous avez le droit de demander de l’aide. Cela vous économisera du temps et de l’argent !

Lire aussi  Intelligence Economique pour Startups et PME

4. Votre passion, vos forces et vos faiblesses.

La condition pour être entrepreneur, c’est la passion. La passion pour l’activité que vous souhaitez développer, la passion pour le fait d’entreprendre, la passion pour l’indépendance et l’autonomie, la passion pour vos futurs clients.

Peu importe l’origine de cette passion mais elle doit être bel et bien présente et ardente. Pourquoi ? Si vous n’êtes pas guidé par la passion, au premier revers, vous abandonnerez. J’ai vu également de nombreux entrepreneurs choisir cette voie par dépit.

Certains par exemple parce qu’ils n’arrivaient plus à retrouver un emploi. La frustration et le dépit sont de bien mauvais conseillers.

Il est bien connu qu’un bon vendeur ne fera pas pour autant un bon chef des ventes, qu’un ex RH ne fera pas pour autant un bon coach. L’entrepreneuriat est un autre monde où le dépit et la frustration mènent rarement au succès à long terme.

En tant qu’entrepreneur, vous devez également impérativement bien vous connaître. Quelles sont vos forces ? Quelles sont vos faiblesses ? Vos forces, il faut savoir les exploiter. Vos faiblesses, il faut savoir les contourner, les discipliner, diminuer leur impact négatif.

C’est un sujet sur lequel nous passons du temps en coaching d’entrepreneurs. Rappelez-vous, à la fin du mois, le service comptable ne vous versera pas votre salaire pour avoir fait acte de présence comme cela se fait dans certaines entreprises hélas.

Vous êtes votre salaire ! Alors connaître vos forces et vos faiblesses revêt une importance capitale.

5. L’entrepreneur sait vendre et communiquer.

Vous êtes un développeur hors pair, vous êtes passionné et vous avez décidé de créer votre entreprise. Vous avez la compétence et la passion mais saurez-vous les vendre ? Créer une entreprise, ce n’est pas juste créer pour se faire plaisir.

Bien sûr que vous allez pouvoir exprimer votre passion mais vous allez surtout devoir en vivre. Cela veut donc dire faire connaître votre entreprise et la vendre. Vous allez donc devenir par la force des choses un ou une commerciale. Si la fonction commerciale vous fait horreur, il va être temps de vous raviser et de l’accueillir à bras ouverts car elle est indispensable à la survie de votre entreprise.

Vous allez devoir apprendre à déterminer votre cible, à présenter votre entreprise (elevator speech – « discours d’ascenseur). Chaque personne que vous rencontrez est un ou une client/e potentiel/le. Votre état d’esprit va devoir changer, la façon dont vous communiquez va devoir changer également. Vous allez également probablement devoir songer à acquérir des compétences supplémentaires.

D’accord, vous êtes un bon développeur mais et si vous pouviez proposer d’autres produits/services à vos clients afin de les fidéliser et de les retenir ? Vous allez également devoir apprendre les méthodologies qui vont vous permettre de gagner du temps et de vérifier à l’aide de quelques questions précises si oui ou non le prospect en face de vous est susceptible de passer au stade de client.

Donc, gardez à l’esprit que créer sa structure, ce n’est pas juste exprimer sa passion, c’est étendre le champ de vos compétences et de faire siens ou siennes des fonctions que vous ne maîtrisiez pas forcément comme le commercial, la communication, le marketing et la finance.

6. Vision long terme, éthique, discipline, rigueur.

Votre entreprise a peu de chance de subsister si vous ne travaillez pas à la construire pour les 10, 20+ années. Bien évidemment que la donne dans 10 ans peut changer. Nul ne peut prédire quel sera le visage de notre société dans 10 ans mais il est une certitude, construire une entreprise, c’est la planifier à long terme.

C’est vous visualiser au sein de cette entreprise sur le long terme, c’est imaginer son évolution et prévoir les phases de ladite évolution. Cela ne signifie pas que vous n’aurez pas à ajuster vos stratégies. Bien au contraire !

Lire aussi  Oubliez votre QI: L’intelligence émotionnelle a bien PLUS d’impact

Prendre en compte l’environnement social, politique, économique, démographique et technologique est indispensable. Et notre monde évolue vite. Qui aurait dit il y a encore 10 ans que le coaching et la psychologie se feraient en ligne ? Sans aucun doute, quasiment personne.

Rappelez-vous la résistance au changement que je mentionnais ultérieurement et pourtant les faits sont là. 80% de mon travail aujourd’hui en tant que coach et spécialiste de la relation d’aide se fait en ligne et cela va crescendo.

Cela signifie également que depuis le début de la création, votre comportement professionnel doit être irréprochable. Etique, exemplarité doivent être votre leitmotiv tant par votre image personnelle que dans la qualité des services que vous allez offrir à vos clients. Il n’y a pas de place pour l’amateurisme, le flou, l’approximatif, le « je remets au lendemain ce que je peux faire le jour-même ».

Chaque erreur vous rattrapera et de nos jours, réseaux sociaux aidant et jalousie de vos concurrents pouvant représenter une menace, la moindre plainte d’un client peut détruire votre réputation en quelques secondes.

Si vous n’êtes ni rigoureux, ni structuré et encore moins discipliné, vous allez devoir travailler à l’acquisition de ces compétences. Je ne m’étendrai pas longuement sur le sujet mais connaître vos chiffres est un autre indispensable si vous visez la pérennité.

7. Entourez-vous.

Fait psychologique avéré, une personne a plus de chances de réussir si elle est correctement entourée et soutenue. Très peu de personnes sont capables de supporter seul le défi d’une création d’entreprise. Il est très important que vous communiquiez amplement avec votre entourage sur votre envie de créer votre entreprise et vous assurer que vous avez leur soutien.

Votre entourage doit être conscient des sacrifices que réclament une création d’entreprise et votre projet de création doit devenir la priorité sans quoi vous risquez l’échec. Ne sous-estimez pas l’impact de votre entourage. Votre entourage peut avoir un impact extrêmement positif comme complètement l’inverse.

J’ai vu des cas d’échecs alors que toutes les circonstances étaient réunies parce que l’entourage personnel a fait défaut au bout de quelques mois du constat du changement de vie. Créer son entreprise peut parfois signifier se serrer la ceinture quelque temps.

Il faut être conscient des sacrifices qu’il va potentiellement falloir consentir. Ces sacrifices peuvent être aussi bien financiers que personnels. Vous aurez moins de temps et vos priorités devront être revues. Donc, il est essentiel que vous et votre entourage mettiez tout cela dans la balance avant de vous lancer dans votre projet.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous assurer d’un soutien extérieur indépendant de votre entourage proche qui ne vous fera jamais défaut et sera vous aider de manière compétente. A votre avis et sans spécialement prêcher pour ma paroisse, pourquoi a-t-on créé le métier de coach ? Pour justement accompagner et assister une personne dans les moments importants de sa vie. Pour assurer la personne d’un soutien infaillible, neutre et compétent.

Bien évidemment que vous pouvez demander du soutien à votre entourage familial et amical mais rappelez-vous qu’ils ont aussi leur vie et leurs propres difficultés et souvent pas la compétence nécessaire pour vous aider à traverser vos difficultés, vos moments de doute ou à brainstormer de nouvelles options.

Peut-être aussi qu’ils apprécieront que vous puissiez confier vos problèmes à une personne extérieure et partager avec vous le temps que vous allez pouvoir leur consacrer à parler d’autre chose que de votre création d’entreprise. Exposer au sein du cercle familial le même sujet en continu et des difficultés est la raison numéro un qui conduit à la défaillance dudit entourage.

Avant de tenter la grande aventure de l’entrepreneuriat, prenez le temps de mettre tous ces points dans la balance. Cela peut devenir la plus belle de vos aventures comme le pire de vos cauchemars. Une bonne préparation et du réalisme quant à votre personnalité sont les clés de votre succès futur.

Bonne chance ! Une question ? Contactez-moi ci-dessous

7 attitudes qui feront de vous un redoutable entrepreneur
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Carole Carole

Carole Besson

- Entrepreneuse, Coach, Visionnaire

- CEO à Evidence Coaching

Carole Besson est une femme d'affaires et une entrepreneuse passionnée, fondatrice d’Evidence Coaching ; un cabinet de coaching et de conseil situé à Barcelone, en Espagne. Après 15 années passées dans les domaines de la… En savoir plus sur Carole

Dire "Bonjour" ou remercier Carole

Suggestions