deep work

Essayer le Deep Work, concentration profonde et gagnez en productivité

L'attention et la concentration sont les maîtres mots. La concentration profonde est un outil professionnel performant. Adieu les heures supp bonjour la productivité.

Lorsque je me présente je dis que je suis un slasher car j’ai plusieurs métier. Je suis rédacteur web pour deux blogs influents (et j’écris sur mon blog personnel qui est beaucoup moins influent), je suis social media manager et digital evangelist. Et surtout je travaille uniquement les après-midi. Alors comment je fais pour fournir autant de travail en si peu de temps (5 heures par jour en moyenne et je travaille rarement les weekend), mon secret est le Deep Work.

Pour tout le monde, que vous soyez employé de bureau ou freelance qui travaille chez soi, l’organisation de son temps de travail est primordial. Moins il y a de distraction plus votre concentration sera profonde et meilleure sera la qualité de votre travail (et plus rapide). Nous allons voir l’organisation du temps de travail et qui fait le point commun entre Carl Jung, Woody Allen (23 nominations aux Oscars) et Bill Gates et tant d’autres.

Ma concentration au quotidien

8h00 : Je commence ma journée de travail, je liste les points à faire. Admettons que je dois écrire un article en marque blanche pour un client. A peine je commence à écrire les idées et les arguments pour définir mon plan que je reçois un mail. Ce mail peut être urgent alors je vais regarder. La réponse n’est pas urgente alors je laisse la réponse dans un coin de ma tête. J’écris la troisième idée quand, soudain, je reçois une notification sur mon portable. Or ne voulant pas être dérangé davantage, je retourne mon téléphone pour le mettre en sourdine. Il est 8h04. Je n’ai écrit qu’une seule ligne.

Lire aussi  Comment gérer ses émotions ? 6 astuces

Et admettons que je suis en open-space, de 7h55 à 8h05 j’aurais perdu 10 minutes à dire bonjour à tous mes collègues. Je ne dis pas qu’il ne faut pas être poli sous peine de perdre en efficacité. Cependant, il faut admettre que les open-spaces, comme les notifications permanentes, ne permettent pas la concentration en profondeur (Deep Work) .

Nous avons plusieurs vie dans une journée

Vous travaillez de 8h à 17h avec une heure de pause le midi. Nous disposons donc un total de 8h de travail et de 16h de temps “libre”. Souvent nous nous concentrons sur la journée de travail comme s’il existait rien d’autre. Le fameux triumvirat des temps moderne “métro-boulot-dodo”. Ce qui est extrêmement réducteur. Certes il faut encore consacrer un tiers de son temps pour le sommeil et il reste encore 8 heures de libre !

Un argument en faveur de la concentration en profondeur, avec cette manière de procéder, vous limitez vos heures supplémentaire. Si nous entrons dans une concentration profonde, nous gagnons un temps considérable et permet de finir toutes ses journées à 17h00. D’ailleurs il est important de travailler à heure fixe et se faire la promesse, passé une certaine heure (pour moi c’est 18h30) que le travail est terminé et que le reste attendra demain.

En effet, un patron peut traiter des mails le soir, quand tout le monde est parti. Le fait qu’il vous ait écrit à 20h00 ne signifie pas qu’il attend une réponse dans les 30 minutes à venir. Or, les notifications, les emails, nous donne l’impression d’une réponse immédiate, mais ce n’est qu’une impression. Cette impression créer du stress et une pression supplémentaire quasi-inutile.

Chaque matin nous avons une quantité limité de concentration

Il est prouvé que notre concentration est limitée dans la journée et qu’il n’est pas possible d’en avoir davantage. Nous partons avec un lot déterminé chaque jour. Il est dommage que les entreprises ne font aucun effort sur cette particularité. Autant dans l’aide à la concentration profonde que dans l’augmentation de cet état dans ses équipes.  Tout le monde serait gagnant, moins de stress pour les collaborateurs, plus de rentabilité pour l’entreprise.

Lire aussi  Intelligence Artificielle, et après ? Quels impacts clients ?

D’ailleurs, nous-même n’avons pas conscience d’être limité. L’attention en profondeur des meilleurs de ce monde est de 4 heures maximum. Pour une personne lambda, la moyenne se situe autour de 15 à 30 minutes. Heureusement nous pouvons améliorer notre limite jusqu’à 4 heures ! Ainsi, chaque distraction en dehors de notre tâche planifiée, tue un petit peu notre quota d’attention. Par conséquent, les petites rivières formant des fleuves, il est 14h00 et nous avons une peine incroyable à se relancer au travail (notre quota d’attention a été épuisé). Cela favorise grandement la procrastination.

Une méthode qui a fait ses preuves et la plus simple à mettre en oeuvre est la méthode pomodoro. Une concentration intense pendant 25 minutes suivie de 5 minutes de pause. Ainsi nous pouvons progresser davantage et rapidement. De ce fait, toutes les autres techniques de travail en profondeur nécessite deux choses. Cela suppose éteindre toute distraction durant le temps que nous voulons travailler profondément, et choisir le type de travail.

Deux types de travail

Le travail superficiel, qui ne nécessite pas d’attention particulière. Par exemple répondre à un mail d’invitation. Et le travail en profondeur (Deep Work) , qui lui demande une grande concentration maintenue et dont le travail est généralement étalé sur une période donnée.

Une concentration profonde pour un travail profond (Deep Work) voilà le matching parfait. Vous gagnerez en efficacité et du temps (fini les heures à rallonge au bureau). Et si vous êtes freelance, c’est le moyen de faire clairement la différence face à vos concurrents et améliorer davantage votre style de vie.

Lire aussi  Comment obtenir plus en fournissant moins d’efforts ? La Loi de Pareto

Pour conclure, je vous recommande la lecture du livre Deep Work. Vous trouverez toutes les astuces et techniques pour mettre à profit la concentration profonde. Comme déjà cité, de grand savants utilisaient et utilisent ces techniques. Dans le monde d’aujourd’hui il est difficile de se “couper” des réseaux sociaux et des mails pour quelques heures. Cependant votre travail n’en sera que grandement récompensé. J’en fais l’expérience personnelle chaque jour, étant social media manager (je gère les campagnes publicitaires, sur Facebook et Google pour le compte d’entreprise), je reçois en moyenne 140 notifications par jour ! Ce livre est le résumé de la thèse de ce sujet suivi par l’auteur, alors j’ai eu confiance en cet ouvrage.

Essayer le Deep Work, concentration profonde et gagnez en productivité
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Ludo Ludo

Ludo Louis

- Passionné de Marketing, Community Manager

Digital Evangelist, entrepreneur, blogger, marketeur, écrivain, les anglos-saxons disent que je suis un « slasher ». Ma mission dans la vie est de vulgariser l'intelligence artificielle et le marketing digital. Deux éléments représentés par le… En savoir plus sur Ludo

Dire "Bonjour" ou remercier Ludo

Suggestions